Vous êtes ici : Accueil \ Les Musées \ Villeneuve d'Ascq, LaM – Lille Métropole Musée d’art mode...

Vous souhaitez lancer une nouvelle recherche

Villeneuve d'Ascq, LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut

Le musée

Le LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut – est le seul musée en France et dans le Nord de l’Europe, à présenter simultanément les principales composantes de l’art des XXe et XXIe siècles.

Ses deux très belles architectures, environnées par un parc de sculptures (Alexandre Calder, Pablo Picasso, Eugène Dodeigne...), abritent désormais trois collections prestigieuses des XXe et XXIe siècles.
Au total : plus de 4 500 œuvres, 4 000 m² de surface d’exposition (sans compter la Bibliothèque Dominique Bozo), mais aussi un auditorium, un café-restaurant, une librairie-boutique, des ateliers pédagogiques...

Les collections

Le musée abrite une collection d’art moderne de référence internationale constituée par la donation d’une grande famille industrielle du Nord, les Masurel, à la Communauté urbaine de Lille, en 1979. Enrichie au cours des années, elle réunit des œuvres prestigieuses de Georges Braque, André Derain, Paul Klee, Henri Laurens, Fernand Léger, Joan Miró, Amadeo Modigliani, Pablo Picasso, Georges Rouault, etc.

En 1999, le musée reçoit la plus importante collection d’art brut en France, issue de la donation faite par L’Aracine, association d’artistes et de collectionneurs d’art brut. Les plus grands noms de l’art brut y sont représentés : Aloïse Corbaz, Fleury Joseph Crépin, Henry Darger, Auguste Forestier, l’Abbé Fouré, Madge Gill, Johan Hauser, Émile Josome Hodinos, Jules Leclercq, Augustin Lesage, André Robillard, Jean Smilowski, Adolf Wölfli ou bien encore Carlo Zinelli...

L’art contemporain est entré au musée il y a 25 ans. D’abord attachée aux œuvres issues de l’Abstraction lyrique et de la Figuration narrative, la collection s’est peu à peu construite dans un esprit d’ouverture à l’art le plus actuel. De salle en salle, le parcours dévoile des ensembles monographiques conséquents (Daniel Buren, Allan McCollum, Annette Messager…), mais aussi des espaces thématiques, ou encore des accrochages permettant de comparer des démarches artistiques.

Les œuvres abritées par le musée font écho à l’exceptionnel parc de sculptures monumentales unique en France (Calder, Picasso…), dans lequel s’insère le bâtiment.

Meret Oppenheim. Rétrospective

15 février – 1er juin 2014

- Paul Klee, Abendliche Figur [Figure le soir], 1935. Gouache et crayon graphite sur papier vergé, filigrané Ingres ; 48,5 x 31,2 cm. Donation Geneviève et Jean Masurel. LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut –, Villeneuve d’Ascq. Photo : P. Bernard. © DR

Passée du statut de muse scandaleuse du surréalisme à celui de figure majeure du mouvement, Meret Oppenheim a exploré le thème de l’indétermination des genres en s’inspirant des mythes, des rêves et de la littérature de son temps. Son sens de la liberté fit d’elle non seulement une icône du féminisme, mais aussi une artiste surréaliste protéiforme, capable de redéfinir les marges de l’art. Dans la première rétrospective qui lui est consacrée en France depuis 1984, le LaM présente près de 200 œuvres de cette artiste inclassable, provenant de collections publiques et privées, européennes et américaines.

ÉRIC POITEVIN. LE CHEMIN DES HOMMES

14 juin 2014 > 11 no v. 2014

À partir de 1985, Eric Poitevin a réalisé les portraits d’un grand nombre de soldats survivants de la Première Guerre mondiale, qui ont, dit-il « presque tous pris le parti de ne rien dire, car lorsque la violence atteint un tel niveau, c’est comme si l’on rentrait d’un voyage dans l’espace ou je ne sais d’où ».

BROUILLON KUB : LES ARTISTES CUBISTES ET LA CARICATURE

14 juin 2014 > 21 sept. 2014

Pendant la Première Guerre mondiale, les caricatures, drôles ou sottes, touchantes ou navrantes, publiées pour dénigrer le mouvement cubiste, se sont parfois retournées contre leurs auteurs. Au-delà du jeu mordant entre défenseurs et détracteurs, cette exposition se veut une étude sur la réception du cubisme et entend montrer des oeuvres souvent peu connues en les confrontant aux publications de l’époque.

Activités

Plus d'informations sur les activités du musée sur :

www.musee-lam.fr