Vous êtes ici : Accueil \ Actualités \ Sacrebleu, le bleu dans les arts du Moyen Âge à nos jours

Evénement du 14/10/16 au 05/02/17
Arras, musée des beaux-arts

Sacrebleu, le bleu dans les arts du Moyen Âge à nos jours

Adagp, Paris / Cnap / photo : Yves Chenot

Le musée des beaux-arts d'Arras se pare de bleu à l’occasion de sa nouvelle exposition temporaire. Azur, outremer, indigo, cobalt, turquoise, lapis-lazuli… C’est un voyage dans l’art occidental du Moyen Âge à nos jours qui est proposé sur plus de 600 m_. Cette approche de la couleur, thème central dans l’histoire de l’art, fait dialoguer les époques de manière transversale et ludique avec des oeuvres de natures diverses (peintures, dessins, manuscrits, objets d’art, sculptures).

Le musée met ainsi à l’honneur ses collections, notamment les peintures religieuses des XVIIe et XVIIIe siècles, la porcelaine dite « Bleu d’Arras » ou encore les paysages des peintres des écoles régionales d’Arras (Gustave Colin) ou de la Côte d’Opale (Virginie Demont-Breton). Six toiles, aujourd’hui en réserves, sont d’ailleurs spécialement restaurées et présentées dans l’exposition.

Complétant cet ensemble arrageois, plus de 70 oeuvres provenant de 27 prêteurs – dont les plus grands musées nationaux comme le Louvre, le musée d’Orsay ou celui du Moyen Âge de Cluny – sont exceptionnellement rassemblées à cette occasion. Parmi elles se trouvent des oeuvres de Jean Penicaud, Nicolas de Largillière, Alfred Sisley, Henri Matisse, Yves Klein, Jan Fabre, des artistes de renom invités dans cet hymne au bleu.

L’exposition Sacrebleu est aussi l’occasion d’explorer les techniques et les matériaux inédits mis au point par les artistes pour « créer en bleu » : l’émail champlevé et peint, le pastel, les plumes d’oiseaux, les gouaches découpées, le monochrome, la cyanotypie, le néon, le Bic bleu... Certains artistes inventent même leur propre couleur, comme Yves Klein qui fait breveter un bleu caractéristique sous le nom d’IKB ou International Klein Blue.

L’exposition propose un parcours en trois étapes : une approche historique et technique présente les matériaux à l’origine du bleu, leur provenance et les techniques de transformation et d’utilisation. Ensuite, le bleu est traité dans son aspect historique et symbolique, en tant que construction culturelle, fait de société. Enfin, le bleu s’affirme comme la couleur du rêve et de la poésie, celle de la marine, du paysage aux contours évanescents et de la perte des repères, à la frontière entre réalité et fiction.

Cette exposition s’accompagne d’une programmation culturelle autour du bleu et d’un projet de médiation spécifique à découvrir dans cette brochure.

Commissariat Mélanie Lerat, conservatrice du patrimoine.

A l’occasion de l’exposition, un catalogue sera édité par Les Amis du Musée d’Arras.

Communiqué de presse (pdf - 667,88 kB)
dossier de presse (pdf - 2,27 MB)

Autour de l’exposition

Concours Instagram sur la thématique du bleu
Le concours est lancé sur le compte @villearras. Plus d'infos sur : https://www.facebook.com/mbaarras/ & https://www.arras.fr/fr/concours

Concours - bulletin et renseignement (pdf - 820,75 kB)

Atelier jeune public
En octobre et décembre

Ateliers vacances
> Du 24 au 26 octobre 2016
A la découverte de la couleur

Ateliers de pratique artistique autour de la couleur et de sa composition, des matériaux constitutifs et de leurs transformations, en regard des collections du musée.
> Du 19 au 21 ou du 26 au 28 décembre 2016
Le bleu dans tous ses états
Ateliers de pratique artistique centrés sur la couleur bleu, à partir de l’usage des différents pigments existants (pastel, bleu de Prusse, indigo, lapis-lazuli…) et au travers des œuvres phares de l’exposition temporaire Sacrebleu.

Conférence Concert : Ça blues de source
> 15.01.17
Dans le cadre de l’exposition Sacrebleu, le Musée des Beaux-Arts vous convie à un voyage conté et musical aux sources du blues. Découvrez le bleu sous sa forme sonore grâce à la conférence-concert du bluesman renommé, Cisco Herzhaft. En deux heures, il vous transporte sur les chemins de cette forme musicale particulièrement mélancolique. Cisco explique, joue et chante les origines du blues, sa naissance dans les champs de coton du Mississippi et les « spirituals » qui ont donné les bases de cette musique. Il vous conte aussi son évolution, des plantations de tabac aux sonorités plus modernes allant jusqu’aux notes bleues d’aujourd’hui. En présence du groupe Buddy’s Cats, expérimentez une journée blues au musée.

Renseignements : 03 21 71 26 43 musee.arras@ville-arras.fr

Arras, Musée des Beaux-Arts