Buste de Napoléon Ier

Ce buste de Napoléon Ier a été réalisé par la faïencerie de Creil, vers 1810, dans une pâte de faïence fine teintée, un gré noir, technique inspirée d'un procédé inventé par l'Anglais Wedgwood en 1768 « le black basalt ». Il propose des grés noirs peints à l'encaustique, copiant les vases antiques à figures rouges. La pâte est teintée au fer et au manganèse, cuite à haute température. Wedgwood est imité par la Manufacture de Creil à partir de 1806-1807. Le buste porte en creux la marque « Manufacture de Creil ».

Le « black basalt » donne souvent aux objets réalisés l'apparence du bronze, métal réservé à la réalisation d'œuvres importantes et nobles. L'absence de glaçure renforce cet aspect métallique des objets.

Le buste de Napoléon Ier est ici présenté lauré, signe de victoire et de gloire supérieure que seuls avaient le droit de porter lors de la cérémonie du triomphe les généraux ayant remporté une guerre, puis à la suite de César, les empereurs romains. Vers 1810 Napoléon Ier bénéficie d'une image prestigieuse dans le monde, notamment grâce à de grands projets artistiques qui le glorifient. Il se fait représenter en empereur romain et, comme ces derniers, met en avant ses hauts faits militaires. Les arts jouent un rôle politique fort et sont maniés par Napoléon Ier pour asseoir son pouvoir. L'empereur des Français semble inspiré de l'œuvre de Jean-Antoine Houdon (1741-1828) et des sculptures de l'artiste Antoine-Denis Chaudet (1763-1810).

Marion Kalt


Directrice


Avec le concours de Marie Thérèse Cariou, service éducatif du musée des Temps Barbares à Marle

En savoir plus

Compléments pédagogiques