AccueilArts et éducationChef-reliquaire d’une compagne de sainte Ursule

Chapiteau d’Adam et Eve

Anonyme
Picardie, troisième quart du XIIe siècle
Pierre
H. 30 cm ; L. 47 cm ; P. 30 cm
Inv. M.P.992.4.6
Chapiteau double
Provenance : cloître de l’ancienne abbaye de Corbie (Somme)
Don Duprez, 1839
Amiens
Chapiteau d’Adam et Eve
© Jean-Louis Boutillier, Musée de Picardie, Amiens

La provenance, le style et la structure de ce chapiteau le destinaient à coiffer des colonnettes jumelées ou géminées d'un cloitre. Cette œuvre est un bon exemple de sculpture en taille directe, technique pratiquée par le sculpteur lui-même sans passage par le report mécanique ou mise aux points, souvent réalisé par un autre praticien. Les traces d'outils sont, à cet égard, bien visibles à la surface de la pierre.
Ce chapiteau provient de l'ancienne abbaye de Corbie située sur les bords de la Somme non loin en amont d'Amiens. C'est l'une des plus riches et des plus illustres de France, fondée entre 657 et 661 par sainte Bathilde. Le chapiteau devait orner le cloître roman de l'abbaye, réédifié en 1152-1153. La composition se déroulant sur la corbeille, évoque les différents épisodes de la Genèse : la création d' Adam, (Genèse, I, 26-30 et II, 7), puis celle d' Eve (Genèse, II, 18-24), le jardin d' Eden et le Péché originel (Genèse, III, 1-8), enfin l'expulsion du Paradis (Genèse, III, 22-24). Elle débute à un angle : la figure de Dieu bénissant Adam peut être interprétée comme la figure du Christ, auréolée d'un nimbe crucifère selon la convention justifiée par le texte ( Jean, XIV, 9) rapportant les paroles du Christ lui-même : « Qui m'a vu a vu le Père ». Au deuxième angle, se trouve à nouveau la figure, aujourd'hui mutilée, de Dieu créant Eve.


Au troisième, celle de Dieu que l'on devine, faisant liaison entre les deux faces en introduisant Adam et Eve dans le Jardin d'Eden. Celui-ci est représenté par un arbre aux branches, feuilles et fruits se détachant du fond du relief. Ses branches dessinent de gracieuses arabesques dans lesquelles l'animal tentateur se dissimule. Représentée ainsi à trois reprises, l'image de Dieu est ensuite supplantée par la figure d'Adam que saint Michel chasse du Paradis terrestre alors qu'il croque encore la pomme offerte par Eve. Là où Dieu fait naturellement le lien entre les différents épisodes de la Genèse, l'homme, en prenant sa place, est châtié et chassé du Paradis terrestre.


Nourri de culture antique, le Moyen Age invente le chapiteau historié. L'œuvre en est un rare témoignage en Picardie. Son style peut être rapproché de celui de la sculpture romane du Cambrésis aux compositions denses, aux volumes puissants, avec un sens certain du mouvement. A cela s'ajoute l'expression des têtes et des mains, une élégance dans la maîtrise de certains détails.
La notoriété de la vie intellectuelle vivante dans cette abbaye met en évidence des liens entre l'art de la sculpture déployée pour le décor de l'édifice et l'art de l' enluminure, dont Corbie fut, au XIIe siècle, un centre très actif. Les miniatures des manuscrits de sa bibliothèque ont pu servir de modèles ainsi les motifs de rinceaux, de palmettes, d'éléments floraux, de décor perlé, de figure de dragon présentent des similitudes. Tout ceci est particulièrement sensible dans un Livre liturgique contenant les passages des lectures de l'Ancien Testament, des Actes des apôtres et des épîtres apostoliques chantés les dimanches et les jours de fêtes. C'est l'ouvrage qui contient les lectures des offices dans la liturgie chrétienne, en particulier dans la messe catholique.']Lectionnaire[/infobulle], composé vers 1150 pour l'abbaye de Corbie (Amiens, Bibliothèque municipale) mais sans doute dans l'aire de production artistique des abbayes d'Anchin ou de Marchiennes, proches de Cambrai.

Françoise Lernout
Conservateur du patrimoine
Avec le concours du service éducatif des musées d'Amiens, Pascale Guy et Françoise Morel

En savoir plus

Compléments pédagogiques

Lectionnaire
Abbaye de Corbie, XIIe siècle
Parchemin
Provenance : bibliothèque de l'ancienne abbaye de Corbie (Somme)
Amiens, bibliothèque municipale
Ms 142, f° 43
Chapiteau aux sirènes
Nord de la France, XIIe siècle
Pierre
Provenance : ancienne collégiale Saint-Géry-au-Mont-des-Boeufs à Cambrai (Nord)
Cambrai, musée des Beaux-Arts