AccueilArts et éducationLa Remise du Livre et de l’épée

Ex-voto du temple gallo-romain de la forêt d'Halatte

Anonyme
Ier siècle ap. J.-C. - Ve siècle ap. J.-C.
Pierre calcaire tendre
H. entre 14 cm et 39 cm ; l. entre 9 et 25 cm ; E. entre 8 et 18 cm
Inv. A.00.5.14 ; A.00.5.23 ; A.00.5.35 ; A.00.5.46 ; A.00.5.52 ; A.00.5.77 ; A.00.5.88 ; A.00.5.179 ; A.00.5.216 ; A.00.5.275
Senlis
Ex-voto du temple gallo-romain de la forêt d'Halatte
© Irwin Leullier © Musées de Senlis

Un ex-voto matérialise le remerciement à une divinité pour une guérison souhaitée ou obtenue. Un ensemble de plus de trois cents ex-voto figurant des êtres humains ou des aimaux a été mis au jour au temple d'Halatte. Certains montrent seulement des parties anatomiques.

Ce sanctuaire a été découvert en 1825 par des forestiers chargés de reboiser une partie de la forêt d'Halatte. Situé à quelques kilomètres de la cité des Sulbanectes (Senlis) il a été fondé sous les empereurs romains Claude (41-54 ap. J.-C.) ou Néron (54-68 ap. J.-C.). À partir du IIIe siècle, sa fréquentation se développe au-delà de l'échelon local. Restauré après un incendie partiel au IIIe siècle, il a été abandonné au Ve, après la christianisation de la région. Ce temple (ou fanum) se présentait comme un sanctuaire carré de petite taille, avec au centre une cella, réservée à la statue de culte. Un mur enfermait l'enceinte sacrée (téménos). Ses vestiges sont visibles en forêt.

Lors des fouilles effectuées en 1873 et 1874, deux cent quatre vingt dix-sept ex-voto ont été mis au jour. De nouvelles fouilles ont été réalisées de 1996 à 1999. Soixante six ex-voto en pierre ainsi qu'un important matériel, composé de céramiques, fibules, objets en os et monnaies, a été exhumé. Les ex-voto sont en pierre calcaire tendre de la région. Quelques très rares exemples en bronze ont été trouvés lors des dernières fouilles.

Conservation des musées de Senlis


Avec le concours du service éducatif du château de Pierrefonds, Jerôme Jue

En savoir plus

Compléments pédagogiques