AccueilArts et éducationLa Remise du Livre et de l’épée

Femme

En 1912 Miro entreprend des études à l'Ecole d'Art de Francesco Gali à Barcelone, où il rencontre Artigas, son futur collaborateur, pour de nombreuses céramiques et Francis Picabia. Il inaugure sa production picturale dans un style proche du Fauvisme. En 1920, il vient une première fois à Paris et rencontre Pablo Picasso. Il vit jusqu'en 1923, entre Paris et la Catalogne. Il rejoint le groupe surréaliste en 1924. Il ne s'installe véritablement à Paris qu'en 1929, lors de son mariage avec Pilar Juncosa. Il réside en France durant toute la Guerre d'Espagne de 1936 à 1940. En 1940, il s'installe à Majorque. En 1941, une série de vases en Céramique signe sa première collaboration avec Artigas. Il retourne vivre à Barcelone en 1942-1943.
Il s'installera définitivement à Majorque en 1955, où il réside, quoi que voyageant beaucoup dans le cadre des expositions et commandes qui lui sont faites. En 1973, Paris lui consacre une grande rétrospective au Grand Palais.

Plus connu pour son vocabulaire pictural élaboré durant la période surréaliste, Miro réalise néanmoins dès 1944, des sculptures. Dès cette date, Artigas est son collaborateur privilégié pour la réalisation de céramiques. Il diminue sa production picturale pour se consacrer au volume, dès 1955, date de son installation à Majorque.
En dehors du grand triptyque Bleu I, II, et III

peint en 1961 (Paris, MNAM, Centre George Pompidou), ses dernières grandes réalisations sont d'ailleurs des céramiques : Exposition internationale d'Osaka en 1970, Cinémathèque de Chaillot en 1973.
Montrant son attachement aux métiers d'art, il réalise également en 1979, les vitraux de la Fondation Maeght et d'une chapelle à Senlis.

Lorsqu'il réalise Femme, Joan Miro a déjà 75 ans, il maîtrise totalement son vocabulaire et sait parfaitement l'adapter à la technique choisie. L'aspect brutaliste de la sculpture renoue volontairement avec les figures phalliques et les déesses fertiles des civilisations antiques de la Méditerranée. L'artiste sait tirer tous les effets contrastés du matériau qui, incisé, poli, ou brut, est travaillé avec une sensualité pleinement assumée.

Sabine Cazenave
Conservateur en chef du patrimoine
Avec le concours du service éducatif des musées d'Amiens, Pascale Guy et Françoise Morel

En savoir plus

Compléments pédagogiques

Oeuvres de l'artiste
Barcelone, Fondation Joan Miro.
Paris, Mnam, Centre Georges Pompidou.
Senlis (Oise).
Oeuvres analogiques
Femme debout, 1969, bronze, Paris, MNAM, Centre Georges Pompidou.