AccueilArts et éducationMonument funéraire de Charles de Fresnoy

Monument funéraire de Charles de Fresnoy

Attribué à Michel I BOURDIN (v 1580-1640)
Vers 1624
Marbre blanc sculpté dans la masse
H. 142 cm ; L. 53 cm ; P. 101 cm (pour le priant)
Inv. 2004.8.1
BEAUVAIS
Monument funéraire de Charles de Fresnoy
© J.-L. Bouché, Musée départemental de l’Oise, Beauvais

Au service successivement d'Henri III, Henri IV et Louis XIII, Charles de Fresnoy (1573-1624), Chevalier des Ordres du roi, Capitaine-lieutenant des chevau-légers, Conseiller d'Etat, est l'exemple même d'une moyenne noblesse d'Ile-de-France restée toujours fidèle au roi de France dans une période troublée. Il s'illustra notamment au premier siège de La Rochelle en 1621 et gagna par ses campagnes le surnom de « Tempête ». Probablement assassiné lors d'un retour dans ses terres, sa veuve fit élever son monument funéraire dans l'église de Neuilly-en-Thelle, faisant appel probablement à l'une des plus célèbres familles de sculpteurs « tombiers » de l'époque, les Bourdin. Charles de Fresnoy est représenté en priant, les mains jointes devant un prie-Dieu. Il porte une armure, recouverte d'un manteau court, le tabard, paré de ses armes, d'or au sautoir de sable, ainsi qu'une fraise tuyautée au cou ; à ses côtés figurent le heaume et une paire de gantelets. Enfin, ses armoiries et celles de son épouse, encadrent une plaque sur laquelle sont retranscrits les exploits guerriers du défunt. Le monument a été vraisemblablement démonté et mis à l'abri par ses descendants lors de la Révolution française. L'absence de tout document empêche de connaître la disposition d'origine des différents éléments. D'autres exemples montrent en effet, une grande diversité de solutions dans la mise en scène des tombeaux d'époque baroque.

Richard Schuler
Conservateur du patrimoine


Avec le concours du service éducatif du musée départemental de Beauvais, Aurélien Dupont

En savoir plus

Compléments pédagogiques