AccueilArts et éducationLa Remise du Livre et de l’épée

Patère d’Amiens

Anonyme
Deuxième moitié du IIe siècle après J.-C.
Bronze et émaux
H. 5,6 cm ; D. 10 cm ; L. 9 cm (manche)
Inv. 3984
Amiens, angle de la rue des Trois-Cailloux et de la rue Robert-de-Luzarches. Découverte dans un habitat gallo-romain par F. Vasselle en 1949 ; objet classé monument historique en tant qu’objet d’art en 1950.
Dépôt de l’Etat

Deux autres patères : une à Rudge en Angleterre, la Staffordshire Moorlands Pan à Carlisle
Amiens
Patère d'Amiens, coupe à boire prestigieuse en bronze
© Hugo Maertens, Musée de Picardie, Amiens

Cet objet précieux est recouvert d'émaux en champlevé, technique qui consiste à creuser le support métallique pour réserver des alvéoles recevant l'émail, un élément vitreux, coloré, fondu, puis durci.

Cette coupe à boire prestigieuse en bronze, pur produit de l'émaillerie britannique, est ornée d'une inscription, un itinéraire, énumérant six stations militaires du secteur occidental du mur d'Hadrien érigé en 122 pour protéger la Bretagne (Angleterre) contre les incursions des Pictes (Ecosse).


MAIS/ABALLAVA/VXELLODVNVM/CAMBOG (lani) S/BANNA/ESICA

Maia [Bowers-on-Solway] Aballava[Burgh-by-Sands]Uxelodunum[Stanwix] Camboglannae[Castelsteads] Banna[Birdoswald]Aesica[Great Chesters]


Au-dessous de l'inscription, sur la panse, une ligne crénelée rouge figure schématiquement un mur et ses sept tours formées chacune de quatre rectangles juxtaposés alternativement bleus et verts figurant des pierres, le bas étant recouvert d'un damier de rectangles également bleus et verts, donnant l'impression d'une maçonnerie par assises. C'est là une représentation contemporaine du mur d'Hadrien, ce grand ouvrage militaire de 117 km de long, protégé par des tours de garde et dix sept camps retranchés, s'en écartant parfois assez loin. Aussi, une autre voie, la via Militaris fut créée pour relier les forts entre eux. C'est cette voie que décrit la patère d'Amiens avec ses six noms de camp du secteur occidental du mur.

Il existe trois exemplaires de ces patères ou coupes émaillées avec inscriptions dans le monde romain : une à Rudge en Angleterre, la Staffordshire Moorlands Pan à Carlisle, et enfin une à Amiens. Un légionnaire de passage ou venu à Amiens (Samarobriva) y couler des jours paisibles après avoir reçu son congé aurait perdu ce « souvenir de guerre » offert aux soldats du limes.

Noël Mahéo
Conservateur du patrimoine
Avec le concours du service éducatif des musées d'Amiens, Pascale Guy et Françoise Morel

En savoir plus

Compléments pédagogiques