AccueilExpositionsLe flux des lointains, regards vers l'autre bout du monde

Le flux des lointains, regards vers l'autre bout du monde

Photographie, Patrimoine industriel
Exposition temporaire
Tout public
10 septembre 2020
03 janvier 2021
Méru

Dans le cadre de la 17ème édition du festival Photaumnales, organisé par Diaphane, pôle photographique Hauts-de-France, le Musée de la Nacre et de la Tabletterie s’approprie la thématique de la commande publique FLUX, une société en mouvement en s’interrogeant sur le flux des échanges commerciaux, moteur de l’industrie tabletière au XIXe siècle.

Méru fut pendant près de quatre siècles la capitale française de la tabletterie. Éventails, dominos, boutons, couverts, nécessaires d’écriture ou objets de toilette étaient réalisés en bois précieux, os, ivoire, écaille de tortue, corne ou nacre.

L’exposition Le flux des lointains, regards vers l’autre bout du monde

propose donc de s'interroger sur cette notion du flux commercial entre une petite ville de l’Oise et les quatre coins du monde d’où provenaient les matières premières. L’exposition mêle photographies anciennes et regards contemporains autour des questions de lointains, d’échanges et d’environnement. L’image édénique du lointain sera ainsi mise en exergue grâce au travail de Lucien Gauthier (1875-1971), présent en Polynésie française au début du XXe siècle. En contrepoint viendront Vasantha Yogananthan à travers le chapitre « Dandaka » de A myth of two souls (2013-2020) et Bernard Descamps qui fit plusieurs voyages autour de Madagascar (1997-2000, 2009) d’où provenaient certains coquillages utilisés dans la boutonnerie.

La seconde partie de l’exposition se concentrera sur les transports qui permirent l’acheminement des matières : bateau puis train. C’est à travers les images de Paul Faugas (1840-1905) que le monde de la révolution industrielle des transports sera exploré. Le travail contemporain de Thierry Bernard permettra, quant à lui, de comprendre en quoi ces échanges se sont intensifiés par la mondialisation (Marseille, 2006 et Maroc, 2008). L’image occidentale du lointain édénique se trouvera véritablement mise en doute dans la dernière partie de l’exposition dédiée à la « désillusion des lointains ». Les séries Metal graves (2009, 2015) et When dead ships travel (2015) de Shumon permettront d’interroger les notions d’écologie, d’environnement et de société au cœur du processus de flux des lointains.

Avec les photographes : SHUMON, Thierry BERNARD, Bernard DESCAMPS, Vasantha YOGANANTHAN

Commissariat :
Claudine Cartier, Conservateur général honoraire du patrimoine
Florentin Gobier, directeur du Musée de la Nacre et de la Tabletterie

Accès gratuit à l'exposition tous les jours de 14h30 à 18h30 (sauf les mardis).

Retrouvez la programmation complète des Photaumnales sur www.photaumnales.fr

En savoir plus
Le Flux des lointains
Musée de la Nacre et de la Tabletterie
  • 51, rue Roger Salengro
    60110
    Méru
    03 44 22 61 74
    03 44 22 07 52
Tous les jours, sauf le mardi, de 14h30 à 18h30
Accès gratuit

Pour tout commentaire ou demande de renseignements, contactez directement le musée .

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

6707