AccueilExpositionsMarcel Gromaire (1892-1971) : L'élégance de la force

Marcel Gromaire (1892-1971) : L'élégance de la force

Exposition temporaire
Tout public
14 mars 2020
20 septembre 2020
Roubaix

Avec la participation exceptionnelle du musée d’art moderne de la Ville de Paris, mais aussi le soutien fondamental de la galerie de la Présidence et de la famille de l’artiste, le musée Eugène Boudin d’Honfleur et le musée Paul Valéry de Sète s’associent à La Piscine pour organiser une vaste exposition monographique consacrée à Marcel Gromaire (1892-1971), figure essentielle de l’art réaliste et humaniste du Nord.

 

L’exposition vise à situer les racines et les sources de l’artiste, son attachement à son village natal de Noyelles-sur-Sambre, mais aussi le traumatisme fondateur de la Grande Guerre, ou encore la dimension primitiviste de son art, ses connexions avec l’art nègre ou avec l’art roman et gothique, la leçon du Nord mêlée à une prédilection pour la terre bretonne, la fascination pour les mystères ancestraux des civilisations. Entre la rigueur de la grille cubiste qui hanta cette génération sur la scène artistique française et l’expressionnisme flamand qui trahit l’origine septentrionale de l’artiste, des premières recherches aux œuvres des dernières années, l’exposition souligne la définition progressive d’une manière personnelle unique et étonnamment reconnaissable, marquée par une géométrisation vigoureuse des volumes, un cerne graphique très présent et une palette simplifiée.

Interrogeant tout à la fois l’œuvre graphique et pictural, mais aussi les écrits théoriques qui traduisent la pensée plastique, esthétique et éthique de Marcel Gromaire, l’exposition et le catalogue qui l’accompagne envisagent l’intégralité de sa carrière et mettent en avant la diversité des thématiques et des techniques abordées. Avec plus de 150 prêts consentis par des institutions publiques et des collections privées, seront évoqués les talents de Marcel Gromaire dans le domaine de la peinture, mais aussi du dessin, du livre illustré, de l’estampe, du carton de tapisserie ou du décor monumental.
Les chefs-d’œuvre incontournables tels que La Guerre ou Place blanche seront ainsi confrontés à des œuvres inédites ou plus confidentielles.

Où se révèlent l’ambition de perfection de Gromaire comme les tensions majeures qui habitent son oeuvre, synthèse entre des qualités antithétiques que l’artiste exprime ainsi : « Art des extrêmes. Extrême élégance et extrême masse – Extrême élan et extrême poids. Extrême grandeur et extrêmes nuances – Extrême stabilité et extrême mouvement – Extrême matérialité et extrême libération – Extrême structure et extrême fluidité. Extrême localisation et extrême ubiquité. Extrême naturel et extrême irréel. »

Commissariat Benjamin Findinier, Maïthé Valles-Bled, Bruno Gaudichon et Alice Massé

Catalogue publié aux éditions Snoeck

Cette exposition a reçu le soutien de la Région Hauts-de-France et un mécénat exceptionnel du CIC Nord Ouest, fidèle partenaire du musée La Piscine. La scénographie est réalisée grâce au généreux concours des peintures Couleurs de Tollens.

Plus d'informations sur : 

https://www.roubaix-lapiscine.com/category/expositions/en-cours/

En savoir plus
Marcel Gromaire, Femme d’Asie, 1927. Huile sur toile. Musée d’art moderne de la Ville de Paris.
Photo : Julien Vidal/Parisienne de Photographie

Pour tout commentaire ou demande de renseignements, contactez directement le musée .

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

6608