Vierge en buste

Jean-Auguste-Dominique INGRES (1780-1867)
Vers 1850 ?
Peinture à l’huile sur papier marouflé sur toile
H. 43 cm ; L. 30,5 cm
Inv. 999.14.1
BEAUVAIS
Tableau Vierge en buste
© J.-L. Bouché, Musée départemental de l’Oise, Beauvais

Après la Révolution française, la « rechristianisation » du pays au XIXe siècle entraîne un renouveau de l'art religieux. Peintres et sculpteurs doivent répondre aux commandes du clergé pour l'ornementation des édifices, mais aussi à une forte demande privée. Figure majeure de la peinture de l'époque, Jean-Auguste-Dominique Ingres a souvent traité le thème de la Vierge dont le prototype est le Vœu de Louis XIII à la Vierge pour la cathédrale de Montauban, en 1824, qui marqua un tournant décisif dans sa carrière. Par la suite, le maître s'est particulièrement attaché au thème de la Vierge en adoration, en s'inspirant pour le type féminin et l'expression de douceur des madones de Raphaël (1483-1520). Dans l'étude du Musée départemental de l'Oise, datable des années 1850, l'émouvant visage de la Vierge, subtilement modelé sous le voile d'un bleu intense, contraste avec la définition quasi géométrique des mains restées inachevées. Celles-ci sont peintes sur plusieurs morceaux de papier collés. C'est une technique de travail très particulière à Ingres, toujours en recherche de perfection, qui pouvait ainsi déplacer les mains à son gré pour en trouver la position idéale.

Richard Schuler
Conservateur du patrimoine
Avec le concours du service éducatif du musée départemental de Beauvais, Aurélien Dupont

Compléments pédagogiques